Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Trail-Raid-Aventure-EDF-Paluel

Trail-Raid-Aventure-EDF-Paluel

Bienvenue sur notre blog réalisé pour créer un lien entre les membres de la section sportive du comité d'entreprise EDF de Seine Maritime, mais aussi vous faire partager notre passion pour les épreuves sportives en pleine nature.


Résultat du Trail l'Ardéchois du 28-29/04/12

Publié par section trail Paluel sur 10 Mai 2012, 17:16pm

Catégories : #résultats Courses

Après avoir été finisher du trail Ardéchois, Christophe nous fait part de ses impressions de course. 

     

"Le 29 avril 2012 a eu lieu le Trail Ardéchois.
 
Deux distances sont proposées : le 34 km et le 57 km, avec un départ en commun et une bifurcation au 29ième kilomètre.
 
Je suis inscrit sur le grand parcours et j’ai un peu la pression car Mayalen a fait une belle course la veille sur l’épreuve féminine. Elle termine en effet 22ième sur 74 classées, avec en prime un bel autographe de Dawa Sherpa sur son dossard. Difficile de faire mieux…
                             
La nuit avant le départ, l’Ardèche est placée en vigilance orange. Nous essuyons un orage toute la nuit avec branches et arbres arrachés, grosse pluie et coupure d’électricité dans l’hôtel où nous logeons… Je crois que le petit nuage qu’il y avait sur la tête de Philippe est maintenant venu sur la mienne… Je suis donc obligé de me laver avec la lampe frontale et de manger à la lumière d’une bougie, pas très pratique mais c’est plutôt original.
      
A 8h00, le départ de la course est donné, sous la pluie, depuis la jolie ville de Désaignes. Je suis bien placé par rapport à la ligne pour éviter les goulets d’étranglement et je me laisse doubler par les autres concurrents. Difficile de savoir qui part pour le 57 km ou pour le 34 km. 
         
Quelques kilomètres avant le premier ravitaillement, nous passons devant le château de Rochebonne. La vue est magnifique avec les ruines et les montagnes en arrière plan. Par contre, la descente est rendue dangereuse avec la pluie.
      
l'ardéchois 5 2012
crédit photo : C. Limon
     
D’ailleurs, peu de temps après avoir commencé la descente, je me retrouve dans un gros bouchon. C’est à ce moment que je reçois un appel de Mayalen. Je profite de l’arrêt pour sortir le téléphone du sac et la rappeler et c’est là que je me retrouve les 4 fers en l’air en glissant sur un rocher. Heureusement rien de grave mais c’est tout de même vexant de tomber à l’arrêt… Le bouchon est provoqué par le passage d’une cascade rendue difficile avec les pluies de la nuit. 
      
Le torrent a grossi pour former de gros bouillons. Des cordes ont été installées et une personne nous aide à passer en nous attrapant par le bras. Heureusement car le passage est particulièrement dangereux et je manque de me retrouver complètement à l’eau. Cette personne aidera l’ensemble des 1400 coureurs à passer et de nombreux applaudissements lui seront réservés lors de la remise des prix.
       
Arrivé au premier ravitaillement (Saint Jean Roure, km 22), je retrouve la petite famille toute mouillée qui m’attend déjà depuis un moment. Le temps de faire des bisous à tout le monde et de manger un peu et je repars rapidement pour ne pas prendre froid. La pluie continue de tomber et je passe mon temps à retirer la veste pour ne pas avoir trop chaud et à la remettre presque aussitôt car la pluie redouble d’intensité. De plus, le terrain s’est transformé en un gigantesque champ de boue avec le passage des coureurs précédents. C’est pénible…
     
l'ardéchois 4 2012
crédit photo : C. Limon
      
Peu de temps après le premier ravitaillement, je retrouve la famille qui attend mon passage, abrité dans la voiture. Il faut dire qu’il fait 5°C et que le brouillard est tombé. Je me demande ce qui est le plus difficile : faire la course ou supporter les coureurs…
       
J’approche enfin de la bifurcation du 29ième km. J’ai mis beaucoup plus de temps que prévu puisque je n’ai qu’un quart d’heure d’avance sur la barrière horaire.
Plus j’approche de la séparation des parcours et plus je me pose de question sur le chemin à prendre. La grande majorité des coureurs partent à droite sur le petit. Finalement, je plonge à gauche pour le 57 km. J’apprends alors que la barrière horaire a été reportée de 30 minutes du fait des conditions climatiques. Le terrain est  toujours aussi boueux et je fais de jolies glissades à rendre Alain jaloux… 
            
Nous ne seront finalement que 330 à faire le grand parcours. Je me retrouve donc souvent seul sur le chemin et j’ai quelques difficultés pour suivre le balisage. Avec mes yeux de daltoniens, j’ai des difficultés à voir les rubalises rouges sur les arbres verts et je manque de me perdre par deux fois…
        
L’organisation nous réserve encore quelques surprises, comme la traversée sous un pont les pieds dans l’eau. C’est plutôt rigolo, surtout avec les encouragements de la famille venue me voir passer à cet endroit…
     
l'ardéchois 3 2012
crédit photo : C. Limon
       
Vers 15h00, le soleil pointe enfin le bout de son nez. J’arrive après une grosse montée au château de Rochebloine (ou plutôt ce qu’il en reste). De là haut, la vue panoramique est merveilleuse. Je fais un petit bout de chemin avec Mayalen et les enfants venus à ma rencontre à pieds. C’est vraiment des champions pour les encouragements et c’est vraiment super de pouvoir partager ces moments là avec eux. 
      
La fin du parcours est agréable avec un passage dans le hameau de Nozière et sa superbe vue sur la chaine des Alpes. Dans la dernière descente, j’aperçois enfin Désaignes. La fin est proche. Je continue à courir et je dépasse, dans les hauteurs, le pont qui permet d’arriver au village pour finalement arriver sur une route sans aucun balisage et sans personne... Encore une fois, j’ai du rater les rubalises… Je fais donc demi-tour pour retrouver le bon chemin J’arrive enfin au pont et franchi la ligne d’arrivée avec Marie et Maxence.
     
Après l’effort, le réconfort… Je profite du repas d’après course organisé sous une grande tente pour me reposer et me requinquer. J’y retrouve Dawa SHERPA avec qui je discute un peu de la course. Il est vraiment très gentil et abordable. Il termine le 57 km en septième position, sans être à 100% car c’est sa première course et il va enchainer les courses tous les WE. J’en profite pour lui demander un autographe sur mon dossard délavé par la pluie. Comme cela, pas de jaloux…"
      
l'ardéchois 2 2012
crédit photo : C. Limon
Christophe et Dawa Sherpa
Résultats :
      
1er : Andy SIMONDS
2ième : Patrick BRINGER
3ième : Emmanuel GAULT
      
Je termine 259ième sur 330 en 8h41’40’’.
     
l'ardéchois 7 2012

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents